L'historique

Durant l’année 1992, quelques personnes soucieuses du devenir de leur territoire, engagent une réflexion autour du développement rural. Cette reflexion est à l’initiative de deux hommes, Michel Delhon et Bernard Gaudinet qui, constatant que les villages du territoire n’avaient pas de lien entre eux et que les habitants eux-mêmes connaissaient mal la richesse de leur environnement, ont eu l’idée de fédérer les passionnés (multithématiques autour du patrimoine, de la culture) de chaque village dans une association. Au fil des discussions, des propositions émergent et un territoire de "relations" se dessine autour de 16 communes entre Vesoul, Lure et Villersexel. De cette démarche participative, le Bord du Plateau Calcaire prend naissance.
 
Soutenu par la Chambre d’Agriculture, l’animateur de secteur Michel Delhon anime les réunions de réflexion et construit avec l’association un projet de territoire. En 1993, le groupe fait des propositions aux élus locaux et les choses s’accélèrent. Il se structure à la demande de ces derniers et passe rapidement à l’action. Un diaporama conçu autour de la richesse du territoire a été diffusé dans tous les villages au grand contentement des habitants. Cela a permis aux fondateurs de constater qu’ils répondaient à un besoin et qu’ils étaient sur la bonne voie. De 1993 à aujourd’hui, l’association s’est construite pour les habitants et avec eux ; elle possède donc un solide ancrage territorial.

Les chemins de randonnée
Le premier souci concernant ce territoire non remembré est de sauver les chemins qui tombent en désuétude au niveau agricole mais qui gardent toute leur utilité pour la randonnée. La création de chemins de découverte se réalise rapidement avec les circuits des Monts, les circuits des Croix et des Grands Bois, le circuit de la Vallée Sèche. Progressivement un réseau de circuits voit ainsi le jour avec une forte implication locale (après-midi découverte, validation puis mise en place).
 
 
Lors du 1er remembrement intercommunal de 9 villages, en grande partie situés sur ce territoire, l’association a pu contribuer au maintien des chemins indispensables à la jonction inter circuits.
 
Et tout naturellement aujourd’hui l’association entretient ce réseau et informe le randonneur des possibilités existantes.
 
Les animations jeunes
A l'été 1994, sur demande de la population du secteur, se mettent en place des actions pour la jeunesse. En été un centre de loisirs est proposé aux enfants ; il fonctionne avec des animateurs BAFA et des bénévoles. En 1998, ces actions sont renforcées par la  mise en place d’activités durant les mercredis et les petites vacances scolaires. Ne pouvant plus assumer seule le développement conséquent de cette activité, Borplacal propose alors aux élus de ce qui deviendra la Communauté de Communes des Grands Bois, de fonder une association qui gèrera cette spécialité. Cette partie de l’activité de Borplacal se détachera de l’association mère en 1999 pour voler de ses propres ailes sous le nom d’ Animation Jeunesse.

La ferme d’antan
L’association Borplacal, depuis ses débuts, s’est attachée à maintenir les traces d’une histoire rurale et agricole très dynamique. Le premier président de l’association, Bernard Mantion, avait pris soin de garder l’ensemble du matériel de son exploitation. L’opportunité d’un local se présentant, l’idée de la ferme musée d’antan fit son chemin.

Et en 1999, la première ferme d’antan ouvrait ses portes en juillet et août. Durant près de 12 ans la ferme d’antan a accueilli bénévolement les amateurs de techniques agricoles et d’histoire locale. De plus en plus connu, Borplacal a reçu de nombreuses donations. Ce musée, initié par Monique Girard, présidente à l’époque de l’association, s’est fait connaître progressivement.

Pendant un certain temps l’association gérait deux sites (Oppenans et Noroy). Ensuite, Jacques Renoult nouveau président, voit la collection s’enrichir avec parfois des stockages de fortune. Cette augmentation du nombre de machines à exposer, et l’arrêt de la mise à disposition du local de Noroy-le-Bourg, amènent l’association à envisager la construction d’un nouveau local pour pouvoir continuer à mettre en valeur le patrimoine représenté par le matériel agricole du XIXème siècle sauvegardé.
 
Le BORPLACAL, un aiguillon local
En parallèle de ces deux projets, l’association est de toutes les initiatives ; elle a ainsi contribué à  la mise en place de la première charte intercommunale locale ; à la mise en place de mesures agri environnementales via la gestion des pelouses sèches ; elle est intervenue sur la sauvegarde d’ouvrages anciens ; elle a édité et publié des documents promotionnels ; participé à une  réflexion sur l’agriculture durable ; a soutenu la mise en place du premier remembrement intercommunal du département. Un article de l’Est Républicain résume bien le rôle de l’association au niveau local en le définissant comme un aiguillon local.
 
La Maison de la Ruralité
La Maison de la Ruralité édifiée sur et par la Commune de Noroy-le-Bourg, un peu à l’écart du village, fait partie d’un Pôle d’Excellence Rurale "chanvre" initié par le Pays de Vesoul-Val de Saône. Un permis de construire est déposé en 2005. Les travaux débutent en 2007 et c’est finalement en 2010 que sera inaugurée la Maison de la Ruralité.


En 2012, la commune de Noroy-le-Bourg confie la gestion des activités de la Maison de la Ruralité à l’association Borplacal. Ce bâtiment répond donc aux besoins de l’association et constitue un véritable lieu d’échanges à disposition de tous. Il est un atout pour le développement et l’animation des communes qui souhaitent encourager l’économie locale, le tourisme, les activités agricoles, industrielles ou artisanales, à l’échelon régional, national ou international.

 

L’opportunité d’investir la Maison de la Ruralité donne un nouvel essor à Borplacal. Dès lors seront mises en place des animations de plus grande envergure :

  • Aménagement autour de la Maison d'une truffière pédagogique (2008) ayant pour vocation de relancer la production de la truffe de Bourgogne sur les plateaux calcaires noréens.
  • Création d'un verger de variétés anciennes en culture bio, conservatoire destiné à sauvegarder une partie du patrimoine fructicole. Des séances de taille arboricole sont proposées en partenariat avec les Croqueurs de pommes.
  • 2010 : La Fête de l’eau (Noroy-le-Bourg compte 7 fontaines)
  • 2012 : Les premières "Automnales", festival de films documentaires, ateliers découvertes, saveurs d’ici et de là-bas, l’économie dont vous êtes le héros (ESS) ; cette action permet l’existence sur le secteur de plusieurs évènements nationaux : Campagne Alimenterre, Mois de l’Economie Sociale et Solidaire et Semaine de la Solidarité Internationale.
  • La fête de la ruralité
  • Les jeux inter-villages
  • Expositions photos
  • Le 1er Juin 2014 s’est déroulée la 1ère Rando VTT du Triangle Vert, départ et arrivée à la Maison de la Ruralité

Différents organismes et associations l’utilisent pour des réunions ou des évènementiels en partenariat avec Bordplacal.

Les présidents BORPLACAL
 
- Bernard Mantion  1993 - 1996 (lancement)
- Bernard Gaudinet 1996 - 1999 (animation jeunes)
- Monique Girard 1999 - 2002 (musée)
- Jacques Renoult 2002 - 2012 (Maison de la ruralité)
- Bernard Gaudinet depuis 2012.